RELÈVEMENT DES SINISTRES DU MOROMBE: Les besoins restent criants selon l’ONG Secours Islamique France

RELÈVEMENT DES SINISTRES DU MOROMBE: Les besoins restent criants selon l’ONG Secours Islamique France

Les précipitations diluviennes et le passage de la « tempête tropicale modérée » EKETSANG, depuis le début de l’année ont laissé des dégâts dans le district du Morombe, région Atsimo Andrefana, l’une des zones d’intervention de l’ONG Secours Islamique France (SIF). Des pluies diluviennes et des vents forts ont frappé les ménages de ce district le 20 février 2019 entrainant d’importantes inondations dans les communes de Tanandava Station et d’Ambahikily. Le passage durant la nuit de ces fortes pluies n’a pas permis une préparation adéquate des habitants. En plus des dégâts sur les biens des ménages, une partie des stocks semenciers et alimentaires ont été inondés. Le niveau d’eau élevé à 90 cm dans certaines localités entraine la submersion des puits et le débordement de latrines qui laisse à craindre l’apparition de maladies dans les jours et semaines suivant les aléas.

Urgent

Des évaluations ont été organisées dans un premier temps avec la collaboration des acteurs locaux à savoir le Chef district, Maire, dinabe, CLGRC, agents communautaires… et l’implication du Secours Islamique France pour venir en aide aux personnes sinistrées. Les acteurs de la zone, notamment CRS, ont entamé des distributions de kits WASH. Le district de Morombe a impliqué la Circonscription Départementale de l’Agriculture et de l’Elevage pour drainer les eaux stagnantes d’un fokontany particulièrement touché. Néanmoins, les besoins restent criants pour répondre aux besoins en termes d’abris puisque certains ménages dorment encore au bord des routes une semaine après le passage des fortes pluies, en termes d’eau, d’assainissement et d’hygiène, de santé et de sécurité alimentaire.

Le retour des sinistrés au plus vite chez eux et en bonne santé passera par la reconstruction ou réhabilitation des cases endommagées ou détruites, la purification des puits ou encore la réponse aux besoins alimentaires. Il sera également nécessaire d’appuyer le relèvement rapide des communautés affectées par une aide à la relance agricole et un soutien à la reprise des cours pour les enfants jusqu’ici privés d’école.

Voici le bilan de dégâts après le lendemain des fortes pluies du 20 février 2019 dans ces deux communes :

  • 9 849 sinistrés, 3789 personnes sans abris et 1049 personnes déplacées dans les sites d’hébergement
  • 635 cases couchées, 129 cases décoiffées et 3 077 cases inondées, en plus des 28 cases détruites lors du passage d’Eketsang
  • 3000 ha de parcelle rizicole inondée (soit 85% de la surface cultivée) impactant 7 400 cultivateurs
  • 390 puits submergés par la crue
  • 33 salles de classe hors d’usage et 4 730 élèves privés de cours

Recueillis par Lynda A.

Laisser un commentaire

Cheap Webcam Sex
Show Buttons
Hide Buttons
error: Content is protected !!